Logo clinique physiotherapie physiatrie ergotherapie laval
450 973-1810 (physio/ergo)
450 973-9280 (physiatrie)
11
AVRIL
2017

Tendinite calcifiante de l’épaule

Catégorie :
Écrit par :
Commentaires : Off

Les capsules de ce site Web s’adressent aux malades n’ayant aucune connaissance médicale et ont comme but premier celui de les informer sur l’essentiel des pathologies très souvent rencontrées en pratique médicale courante. Je vise la vulgarisation sans tomber dans « l’insignifiance ». Les « diagnostics populaires » précèdent le diagnostic médical usuel.

« Tendinite calcifiante de l’épaule » (Tendinopathie calcifiante de l’épaule) (Calcium dans l’épaule)

Tendinite calcifiante de l'épaule

La tendinite calcifiante de l’épaule demeure pour le moment de cause inconnue caractérisée par une calcification située à la partie supérieure de la coiffe rotatrice de l’épaule, surtout au tendon sus-épineux. Environ 50 % des calcifications de l’épaule sont douloureuses se manifestant surtout à l’épaule droite et curieusement plus fréquentes chez une femme sédentaire.

La raison pour laquelle un tendon se calcifie dans l’épaule demeure inconnue.  Là où il y aura éventuellement un dépôt de calcium, il se produit préalablement à l’intérieur du tendon l’apparition d’un cartilage fibreux (« préparatoire ») non douloureux et par la suite vient s’y jeter le calcium.  Après quelques mois ou quelques années ce sel calcique est en général éliminé de lui-même (résorption spontanée) et ce processus d’élimination est alors extrêmement douloureux puisque le calcium est maintenant devenu très inflammatoire et sous pression.  C’est lorsque le malade est le plus souffrant qu’il est sur le point d’être complètement guéri.  Comme nous l’avons dit plus haut, le calcium ne cause bien souvent aucune douleur mais lorsque la masse (boule) est trop importante elle peut accrocher, frotter entre l’humérus et l’acromion, le malade présentant alors des douleurs importantes lorsqu’il essaie de lever la main au-dessus du niveau des épaules.

Le médecin se doit de toujours garder en tête qu’une telle douleur à l’épaule peut être un phénomène que l’on dit référentiel, c’est-à-dire venant d’ailleurs comme du cou, d’une pathologie plus sérieuse originant du thorax (cœur et poumons) et même de la partie supérieure de l’abdomen du même côté.  Ainsi, pour la découvrir la première étape du médecin est d’y penser!  Un bilan sanguin et des clichés radiologiques pertinents demeurent toujours à considérer.

La radiographie simple permet de documenter l’existence d’une calcification tandis que l’ultrasonographie aide à qualifier la forme de la calcification et on sait que certaines formes doivent nécessiter un traitement particulier alors que d’autres n’ont pas à être traitées.

La résonance magnétique n’est pas véritablement utile lorsqu’il s’agit d’une tendinite calcifiante mais elle permet tout de même d’éliminer d’autres problèmes bénins ou malins à l’intérieur ou au pourtour de l’épaule.

Traitement médical

Le repos, l’utilisation d’anti-inflammatoires et d’analgésiques AINS s’utilisent au début et une injection de glucocorticoïdes (« Cortisone ») demeure la plupart du temps l’étape initiale.

Si la douleur résiste à ce traitement:

  1. Lavage calcique: Il est admis que cette approche doit s’effectuer pour les calcifications ayant une taille de 5 mm ou plus.  Curieusement l’extraction même partielle d’une quantité de calcium peut être malgré tout suivie d’une résorption spontanée partielle ou totale de la calcification résiduelle.  Le plus important est de fragmenter le plus possible en tous petits morceaux la calcification avec une mini-aiguille un peu comme pour « blesser » l’amas de calcium, d’en aspirer le plus possible et la nature fera son œuvre par la suite en provoquant une réaction inflammatoire idéalement bénéfique.
  2.  Thermothérapie profonde ultrasonique (ultrasons):
    Traitement de la tendinite calcifiante par ultrasons

    Environ 24 séances d’ultrasons d’une durée de 15 minutes sur une période de 6 semaines semblent augmenter la réaction inflammatoire autour du calcium favorisant alors son élimination par le système immunitaire.

  3. Iontophorèse avec vinaigre (acide acétique):

    Traitement de la tendinite calcifiante par iontophorèse avec vinaigre

    Cette technique avec de l’acide acétique 5 % n’a jamais été démontrée utile mais puisqu’il s’agit d’une approche très sécuritaire on croit que les cristaux ce calcium solubles à pH acide (vinaigre) pourraient s’y dissoudre.

  1. Thérapie par ondes de choc extracorporelles: Il n’est pas clair si cette technique est véritablement utile pour éliminer le calcium.  L’élément le plus limitatif demeure le coût très important de l’appareil à ultrachocs.
  1. Chirurgie : Dans les cas résistants et rebelles il y a toujours possibilité d’aller enlever cette calcification par approche arthroscopique couplée à une décompression de la voute sous-acromiale en faisant l’exérèse de quelques mm d’os sous l’acromion.  C’est un traitement associé à l’enlèvement du calcium. Il ne faut évidemment pas intervenir chirurgicalement durant la phase de résorption, le malade est sur le point d’être guéri de toute façon en  quelques semaines.
À propos de l'auteur