Logo clinique physiotherapie physiatrie ergotherapie laval
450 973-1810 (physio/ergo)
450 973-9280 (physiatrie)
14
FéVR.
2017

Épine de Lenoir ou fasciite plantaire

Catégorie :
Mots clés : ,
Écrit par :
Commentaires : Off

Les capsules de ce site Web s’adressent aux malades n’ayant aucune connaissance médicale et ont comme but premier celui de les informer sur l’essentiel des pathologies très souvent rencontrées en pratique médicale courante. Je vise la vulgarisation sans tomber dans « l’insignifiance ». Les « diagnostics populaires » précèdent le diagnostic médical usuel.

« Épine de Lenoir » (Fasciite plantaire) (Aponévropathie plantaire)

Diagnostic de l'épine de Lenoir ou fasciite plantaireDiagnostic de l'épine de Lenoir ou fasciite plantaire

La fasciite plantaire se rencontre habituellement entre 40 et 60 ans. La douleur se localise à l’insertion de l’aponévrose plantaire sur la tubérosité interne du calcanéum, c’est-à-dire un peu en avant du talon. Le surpoids, le pied plat ou le pied creux, la limitation dans la dorsiflexion de la cheville, tout cela concourt à initier un processus de « dysplasie angio-fibroblastique » (donc non inflammatoire) en avant du talon.
Le diagnostic se fait à l’examen palpatoire où la pression avec le pouce provoque facilement la douleur reconnue par le malade à la partie antérieure du talon là où se fixe, s’insère le fascia plantaire.
L’investigation implique nécessairement un bilan radiologique de base. On peut pousser le testing en échographie ou dans les cas rebelles en Résonance Magnétique facilitant ainsi l’acceptation d’une invalidité par le fiduciaire assurantiel, souvent un gros problème médico-légal. La scintigraphie osseuse au Technétium peut documenter un processus fracturaire qui aurait été infra-radiologique et évidemment passé inaperçu par le médecin-radiologiste sur la radiographie ordinaire.

Traitements

En général cette condition douloureuse régresse sur une période de douze à dix-huit mois chez la plupart des patients.

  1. Le traitement conventionnel consiste en l’utilisation d’une orthèse moulée en décharge avec support scaphoïdien. On y ajoute une légère élévation du talon pour déporter légèrement le poids du corps vers l’avant-pied.
    Traitement de l'épine de Lenoir ou fasciite plantaire par orthèse moulée
  2. Les infiltrations de glucocorticoïdes (« Cortisone ») sont très douloureuses et n’ont en général qu’une efficacité bien transitoire. Elles peuvent même causer une atrophie du coussinet graisseux, exacerbant la douleur.
  3. L’iontophorèse à la Dexaméthasone semble intéressante et élégante.
    Traitement de l'épine de Lenoir ou fasciite plantaire par iontophorèse à la dexaméthasone
  4. La physiothérapie met l’accent sur les massages, les ultrasons, les exercices d’étirement, de renforcement et de rééducation proprioceptive

    .Traitement de l'épine de Lenoir ou fasciite plantaire par la physiothérapie 

    Dans les cas très rebelles, l’utilisation d’une botte pneumatique avec décharge partielle peut être des plus utile. L’orthèse dynamique de nuit forçant la dorsiflexion de la cheville possède une indication particulière.

À propos de l'auteur